Ecouter Gwoka Radio

7j/7 - 24h/24

Menu Artiste

Connexion

Panier

Le panier est vide

Vos Albums

10,00 € l'unité Dé An Yonn - BILOUTE

Nouveautés

  • ALAIN CABAN - REALITE VERTE
    ALAIN CABAN - REALITE VERTE

    NOUVEL ALBUM DE ALAIN CABAN - REALITE VERTE

  • 7Son@To - La Nou Yé
    7Son@To - La Nou Yé

    NOUVEL ALBUM DU GROUPE 7 SON @ TO

  • Biloute - Dé An Yonn
    Biloute - Dé An Yonn

    NOUVEL ALBUM DE BILOUTE

  • Loïc Emboulé - Genèse
    Loïc Emboulé - Genèse

    NOUVEL ALBUM DE LOÏC EMBOULÉ.

  • Sylviane MAGLOIRE - SOLEYEKA
    Sylviane MAGLOIRE - SOLEYEKA

    NOUVEL ALBUM DE Sylviane MAGLOIRE.

  • Léonard ZOZIO - O Bo Riviè La
    Léonard ZOZIO - O Bo Riviè La

    NOUVEL ALBUM DE LEONARD ZOZIO



Chercher 
par , afficher resultats    
# ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXY Z


AKIYO
Site officiel de AKIYOAKIYO sur FacebookAKIYO sur YouTubeAKIYO sur Twitter

Vers 1978, pendant l’époque de revendication indépendantiste, les frères Nankin et quelques amis révolutionnaires et amoureux de gwo-ka (dont le légendaire Vélo) décident de moderniser le carnaval guadeloupéen et d'éliminer les costumes en satin-paillettes et les bidons en plastique qui servent à l'époque d'instruments aux carnavaliers. Ils les remplacent alors par des masques et des tambours traditionnels à peaux (boula et maké) et adaptent le jeu en ré-introduisant le rythme du gwo-ka traditionnel, né en Afrique. Leur objectif est de revaloriser la culture guadeloupéenne, souvent auto-dénigrée par les Guadeloupéens. L'idée plaît et Akiyo devient vite le groupe de carnaval préféré des Guadeloupéens.

En 1984, année de la mort de Vélo, maître ka de la Guadeloupe, Akiyo se constitue en association loi 1901 et se baptise « mouvement culturel ». Akiyo, depuis sa fondation, s'est positionné d'emblée sur un terrain militant et de résistance culturelle. Joël Nankin, membre du MPGI, passe ainsi six ans en prison de 1983 à 1989. En effet, il reprend à son compte la musique des laissés-pour-compte de la société (musique mas a senjan). De plus, ce groupe n'a pas cessé de dénoncer la répression, le malaise social, le colonialisme, les guerres et les essais nucléaires.

Devant le succès de la formule, ils décident de l'étendre et créent "Akiyo Mizik", la version scénique du groupe. Leur premier spectacle a lieu en 1988 avec quelque 80 musiciens sur scène. En 1992, ils sortent leur premier album, Mémoires produit par Korosol Music, la société de Jacob Desvarieux et participent aux festivals de Pointe-à-Pitre, d'Angoulême, à la Feria de Nîmes, et de nombreux autres festivals. Leur premier disque est un grand succès dans l’île, sans aide d’aucune publicité.


Albums par AKIYO dans notre playlist:

Vu récemment